Plutôt libérale ou plutôt de gauche: deux associations pour les Français de Toronto

Français, Françaises… si la culture française vous manque, deux associations «reconnues d’utilité publique» sont présentes à Toronto. Toutes deux ont pour mission de vous représenter et de vous permettre de vous constituer un réseau.

À droite, l’UFE

Créée en 1980, l’Union des Français de l’Étranger est une association vieillissante. C’est dans l’objectif de la renouveler et de la redynamiser que Marc Albert Cormier, son actuel président, a tenu une conférence le 7 mai dernier à l’Université de Toronto, présentant les activités de celle-ci.

«Il s’agissait de présenter l’association à ceux qui la connaissaient déjà mais aussi à ceux qui ne la connaissaient pas», explique-t-il. L’histoire, l’origine de l’association ont été détaillées au public, ainsi que ses rôles et ses missions: accueil et soutien des nouveaux arrivants en Ontario, représentation des Français de l’étranger…

«Nous avons un rôle institutionnel et nous sommes un point d’ancrage pour ceux qui viennent en Ontario. Nous sommes également le pendant local d’une association nationale qui offre de nombreux services auxquels les membres ont accès», ajoute-t-il.

Plusieurs activités ludiques sont organisées par l’association au cours de l’année: fête de Noël, galettes des rois, Beaujolais Nouveau, commémorations… toutes les opportunités sont bonnes pour se retrouver et partager ensemble le goût de la culture française.

Et ce n’est qu’un aperçu des activités proposées par l’Union des Français de l’Étranger, puisque Marc Albert Cormier compte bien lui «donner une nouvelle impulsion» afin d’intéresser un public plus jeune, en particulier les quadragénaires, qu’ils soient Français, francophones ou francophiles.

«Le changement à l’UFE s’effectue au niveau local et national. Il y a une nouvelle direction, une nouvelle offre de services, des sites internet plus intuitifs…»

Marc Albert Cormier est aussi l’un des quatre conseillers consulaires élus l’an dernier pour représenter pendant 6 ans les Français de l’Ontario et du Manitoba auprès de leur consul à Toronto.

Source : l’Express de Toronto
Manon Bodel • Équipe de l-express.ca • 19 mai 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *